PARTAGER

Tout commence en octobre dernier (2014), lorsque la mairie d’Ermont (95), une commune française située dans le département du Val-d’Oise en Île-de-France prévient les forains que la fête n’aura pas lieu sur la Place du Foirail. Ce même lieu qui accueille les forains depuis plusieurs années. La raison évoquée est le gène que procure la fête foraine sur la maison de santé située à proximité de la place. Les forains ne l’entendent pas de cette oreille et refusent les propositions de nouveaux emplacements jugés trop peu rentables. La mairie ne donne pas d’autorisation à l’installation des attractions sur la place du foirail.

© Soutien aux forains de france officiel - Facebook
© Soutien aux forains de france officiel – Facebook

Les forains avaient prévenu en février dernier, par écrit, qu’ils prendraient des dispositions afin que tout se passe pour le mieux pour que la maison de santé ne soit pas dérangée par les nuisances sonores et que les caravanes des forains n’allaient pas stationner sur la place. La mairie n’a rien voulu savoir !!!

Les forains bravent l’interdiction et s’installent …

La quinzaine de forains qui s’installent chaque année ici pour travailler décident tout de même de prendre possession des lieux. Ils arrivent dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23, mais trouvent l’accès au foirail bloqué par un portail cadenassé. Il en faut plus pour arrêter les forains qui entrent sur la place pour monter leurs métiers.

Les forains commencent le montage | © Soutien aux forains de france officiel - Facebook
Les forains commencent le montage | © Soutien aux forains de france officiel – Facebook

Ces derniers bravent l’interdiction et commencent le montage dès le jeudi pour accueillir les visiteurs dès le samedi. Charly Hue, porte-parole des forains en colère explique: — « Je viens ici depuis plus de trente ans. On ne bougera pas. La fête foraine aura lieu ».  Ce dernier ajoute: — « on s’est installé sans autorisation, mais on n’a rien dégradé ».
Les forains veulent travailler, comme tout le monde. Pour vivre normalement.

Un portail cadenassé - © Soutien aux forains de france officiel - Facebook
Un portail cadenassé – © Soutien aux forains de france officiel – Facebook

 

La municipalité n’est pas d’accord …

La municipalité, pas d’accord, bloque totalement l’accès principal avec une grande benne remplie de pierre pour empêcher tout nouveau véhicule de sortir ou de rentrer place du foirail. En d’autres termes, même les secours ne pourront pas y accéder si jamais il y avait un souci. La mairie envoie la police municipale avec un huissier pour faire constater l’installation des forains. Dans l’après-midi, les forains feront de même en faisant venir un autre huissier pour faire à leur tour constater l’entrave faite à leur liberté de circulation.
La benne sera retirée quelques heures plus tard par des forains.

La fête ouvre quand même ses portes …

Samedi et dimanche, la fête foraine ouvre quand même ses portes, sans autorisation. Les visiteurs venus s’amuser durant ce premier week-end ne comprennent pas la décision de la mairie. Certains se demandent même pourquoi la ville empêche une telle manifestation festive d’avoir lieu.
— « Déjà qu’il n’y a pas grande animation dans la ville, pourquoi nous retiré aussi la fête foraine » commente un papa venu avec sa fille.
La mairie qui n’est toujours pas d’accord demande un arrêter d’expulsion valable pour le lundi.

© Soutien aux forains de france officiel - Facebook
© Soutien aux forains de france officiel – Facebook

Avis d’expulsion: 7 camions de CRS …

Ce lundi 27 avril, justement, la municipalité compte bien mettre un terme à la fête foraine. Au petit matin, sept camions de CRS sont garés à proximité du champ de foire prêt à expulser la quinzaine de forains avec leurs attractions.

Finalement, l’expulsion n’aura pas lieu. Maitre Gérard D’Alboy, l’avocat des forains et Mr Guy Dubief, vice president National du Cid Europe et du Cidunati empêcheront in extremis le départ précipité des manèges.
La fête foraine ouvrira normalement jusqu’au 10 mai prochain, avant une audience prévue le 12 mai pour connaitre le sort de la fête foraine d’Ermont. La mairie n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet et reste complètement muette.

Les CRS sont là pour expulser les forains présent. | © Soutien aux forains de france officiel - Facebook
Les CRS sont là pour expulser les forains présent. | © Soutien aux forains de france officiel – Facebook

La fête est ouverte tous les mercredis et les week-ends jusqu’au 10 mai.

A suivre ! …

+ Source: Le Parisien et Page Facebook: Soutien aux forains de France officiel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here