Une semaine pour transformer la Plage Verte de Cherbourg !

Une semaine. C'est le temps qu'il faut pour le montage de la fête foraine de Cherbourg (50 - Normandie). Reportage !

742
0
PARTAGER

Rapidité, efficacité et calme sont de guises pour le montage d’une fête. Mais en ce qui concerne Cherbourg (du 17 mars au 8 avril 2018), la barre est un peu plus haute. Avec un parking en longueur et parfois étroit, accessible par une seule entrée, l’organisation se doit d’être rigoureuse. Pendant une semaine, nous avons suivi les forains dans les coulisses de cette foire de printemps.

Cherbourg-en-Cotentin Logo

Dimanche, 9h du matin, un petit convoi d’enfantin stationne au milieu du parking du Grand Perroquet. Le simple passant est alors loin d’imaginer l’incroyable balai de camions qui se préparent. À peine 15 heures plus tard, la nuit tombée, ça y est : de nombreux convois débarquent après le démontage de Bayeux ou Coutances.

Petite pensée pour les propriétaires des voitures laissées stationnées entre un Techno Power et un Sky Surf, la manœuvre pour sortir ne sera pas évidente…

Manœuvre au centimètre

Le parking est comme un long couloir : les attractions s’installant de chaque côté. Il n’y a donc qu’un étroit passage au milieu (4m minimum pour les pompiers tout de même). Les camions se frôlent jusqu’à moins de 10cm et les manœuvres durent parfois plus d’une heure. La mairie doit alors intervenir pour démonter certains lampadaires ou plots pour éclaircir un peu ce champ de bataille.

Système D pour le Booster.

Le Booster Thinel, présent pour la deuxième fois consécutive à Cherbourg, après le succès de l’an dernier, a opté pour une nouvelle technique de dépliage des bras. Le moteur permettant de les déplier étant hors service, il fallait trouver une autre technique. Après avoir utilisé une grue sur la précédente foire, à Cherbourg, il a fallu faire tourner lentement le moteur à fin de déplier le premier bras, grâce au contrepoids du second. « C’est une technique que certains utilisent et qui se peut se pratiquer » explique Alexis Thinel, propriétaire de l’attraction.

Le Sky Surf ne pourra se déployer entièrement

D’un côté de la foire trônent le Booster et le Mega Extrem et à l’autre bout s’installent le Techno Power et le Sky Surf. Deux métiers en hauteur d’un côté et aucun à l’opposé de la foire, peut être un plan à revoir, enfin ce n’est qu’un avis strictement personnel.  De cet autre côté de la foire, la concentration est maximale également. En effet le Techno Power part avant la fin de la foire, une semaine avant, et va devoir sortir de son emplacement. Cependant entre la route et lui il y a la plus belle sauterelle de France. Cette dernière débordant légèrement sur la chaussée n’a pas eu la place de monter sa façade et sa gare. Malgré cela, il n’y a toujours pas la place pour sortir le Techno Power. Le propriétaire confit qu’il faudra « une bonne heure de manœuvre » pour sortir de là, avec peut-être un ou deux palmiers à plier…

Malgré cela, tout sera prêt pour accueillir comme chaque année les nombreux visiteurs le week-end de l’ouverture!

 

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here