Petit paradis d’été: la fête foraine de Saint Vaast La Hougue (50) !

156
0
PARTAGER

             Chères lectrices, chers lecteur,

Vous êtes peut-être devant votre ordinateur, enfermé en haut de votre immeuble, sur votre portable dans un abri de bus à attendre sous une pluie battante, ou encore rentrant du travail, fatigué avec qu’une envie: vous changer les idées.

Alors, prenez une grande respiration, fermez un instant les yeux (rouvrez-les sinon vous ne pourrez plus lire l’article) et imaginez vous au bord de la mer: le bruit des vagues, le cri des mouettes et le claquement des voiles des bateaux sous une légère brise. Vous vous promenez le long d’un quai d’un petit village en pierre, de jolies maisons, une charmante église.

Une fois ce cadre installé, mettez-y une fête foraine, ni trop petite, ni trop grosse, et vous y voilà: à la fête foraine de Saint Vaast La Houge, sur la pointe du Cotentin en Normandie. C’est ici que je vous emmène.

Elle fait partie de la tournée traditionnelle d’un petit nombre de stands et de métiers forains à travers les petites villes de la Manche. Après Briquebec et, avant Barfleur, Saint Vaast La Hougue propose une fête foraine le long des quais durant quatre jours: du vendredi au lundi.

En arrivant le long de la côte, vous pouvez déjà apercevoir la pointe d’un Star Flyer et d’un Booster. Rassurant dans un premier temps, en se disant qu’on n’est pas venu pour rien… Avant de vous rendre compte qu’ils sont fermés. En effet les Saint-Vaastais ne sont pas des lèves tôt et les principaux métiers n’ouvrent pas avant 16h. Même 16h passé la fête reste très calme: c’est enfaîte plutôt le soir que le monde commence à arriver. Dès lors, les quais s’emparent d’une douce ambiance estivale, avec des allés pleines de publics aussi bien familiaux que groupes de jeunes.

Les cabochons et les LED commencent alors à scintiller et se reflètent dans le port permettant aux amateurs de photos de réaliser leurs plus beaux clichés. Attention tout de même à ne pas trop traîner dans les bars remplient grâce à la fête, vous risquerez de tomber dans le port et de ne plus pouvoir prendre vos photos des reflets. Ce serait dommage (l’alcool c’est mal).

 

Plus techniquement on retrouve le Booster n°2 de la famille Thinel, ainsi que leurs Star Flyer. Mais également un surf et le Paratrooper, métier mythique qui connait toujours un succès dans ces petites fêtes.

Deux auto-skooter, deux palais du rire, et quelques enfantins comme le Aladin viennent agrémenter la liste déjà bien fournit.

Allez, montons dans le Booster n°2 et sa fameuse enseigne au centre du métier qui fait grincer les dents de plus d’un passionné. Personnellement, je pense que si certains préfèrent un plastique triangulaire sans éclairages aux beaux panneaux circulaire en LED, il faut respecter leurs choix. Bref, je m’égare et on va me supprimer ma rubrique. Reprenons. Comparé à son “frère” le Booster blanc et jaune, celui-ci va nettement plus vite! Cependant quelques connaisseurs affirmerais que l’autre booster des Thinel irait aussi vite, cela dépendrais de qui est au manette… Mais chut ça ne doit pas se savoir…
Bon, on se quitte sur ces images vidéo de la vue qu’offre le métier sur le port de Saint Vaast!

A bientôt pour de nouvelles aventures !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here