PARTAGER

La_Ronde LOGO

Créé en 1961, la chaine de parc Six Flags qui gère 23 centres de loisirs est en quelque sorte l’opposé de Disney: elle est connue pour ses grandes montagnes russes sans décors ni thème spécifique contrairement à son concurrent. Et La Ronde, le parc construit sur l’Ile Saint Hélène à Montréal n’échappe pas à la ligné des parcs Six Flags. Retour sur notre visite dans le gigantesque complexe du parc La Ronde.

Entrée du parc LA RONDE à Montréal
Entrée du parc LA RONDE à Montréal

En plein mois d’octobre, une journée pluvieuse, les allées ne sont pas noires de monde pour un parc où l’on constate dès les premiers instants, qu’il a été conçu pour des capacités colossales: de très large chemins arpentés de multitudes de restaurants boutiques et stands. Oui les stands! C’est l’une des différences avec Disney: ici, comme dans nos fêtes foraines des stands de tirs, de pêches aux canards, de peluches… Bien sûr tous payants en plus de notre billet d’entrée (40€).

En continuant notre parcours nous tombons sur les premières attractions et nouvelle surprise: on tombe sur des métiers typiquement forains tel un Break Dance. Attention, ici le décor n’est vraiment pas la première des préoccupations: quelques éclairages sur le Break Dance, pas de façade, pas d’animation, le métier est un peu planté ici sans trop savoir ce qu’il fait là.

DISCORONDE - Parc La Ronde | © MEGATICAM
DISCORONDE – Parc La Ronde | © MEGATICAM

Mais malgré la pauvreté du soin apportés aux détails, petit à petit, on arrive à des métiers réellement impressionnant: Le Démon, un métier dès plus rares, inexistant sur nos fêtes françaises, s’impose au milieu du parc. Cette sorte de Top Spin à l’incroyable capacité de faire tourner ses bras dans les sens opposés.

Le Démon - Parc La Ronde | © MEGATICAM
Le Démon – Parc La Ronde | © MEGATICAM

Le mieux est de constater par vous-même:

Mais ce pourquoi les parcs Six Flags sont connus, c’est essentiellement pour ses montagnes russes aux dimensions hors normes. La Ronde en possède une petite dizaine, éparpillé sur les contours du Parc. Chacune d’entres elles dépassent des records:

Le “Monstre” du constructeur Martin et Vleminckx, arrivé en 1985 au parc est la plus grande montagne russe en bois à double parcours au monde: un monument titanesque visible à des kilomètres à la ronde (sans mauvais jeux de mots!) avec deux parcours de 1.2km chacun.

Un autre monument du parc et Le Goliath: avec ces 53 mètres de hauts, ses montagnes russes d’acier sont les troisième plus rapides du Canada: 110km/h.

Pas de loopings ou d’inversion, mais une série de chutes vertigineuses, à en voir par notre caméra embarquée dans le train:

On trouve également deux inversions: L’Ednor et Le Vampire. Ce dernier à la particularité de faire voyager ses passagers dos au parcours! On a voulu filmer mais au vu de la Gopro les employés nous ont demandés de la retirer (on a filmer plus discrètement par la suite dans les autres attractions).

On a donc qu’une vidéo de L’Ednor, toutefois très impressionnant puisque le voyage s’effectue au dessus du lac.

Voici la caméra embarquée:

Après une courte journée dans le parc nous repartons avec le sentiment d’avoir visité une très grosse fête foraine vide, pas tellement un parc d’attraction, mais tout de même avec des attractions hors du commun!

Parc LA RONDE | © MEGATICAM
Parc LA RONDE | © MEGATICAM

Article écrit par MEGATICAM en totalité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here